Techniques

L’aïkido et l’AIKIVUDAO

L’aïki Vu Dao est une forme d’aïkido qui se veut indépendante des autres fédérations représentées en France.

Toutefois, l’aiki Vu Dao est basé sur un ensemble de techniques d’aïkido telles qu’elles étaient enseignées au début de l’apparition de cet art martial en France dans les années 50. Tout d’abord avec les maitres Minoru Mohizuki, Tadashi Abe, puis avec l’arrivée des maitres NAKAZONO, NORO, TAMURA.

On y retrouve donc l’éventail des techniques communes à tous les courants et écoles dérivées mais également des techniques adaptées.

KATAS

A titre d’exemple, nous enseignons deux kata techniques :

    • kata immobilisation (gatame waza) :

      Appelé aussi le kata des 5 principes et autrefois enseigné par le maître A.NOQUET (élève direct de Osensei)
      Ikkyo, Nikyo, Sankyo, Yonkyo, Gokyo.
      Tous les mouvements sont travaillés à droite et à gauche en omote et ura (positif et négatif). Soit un total de 20 mouvements qui sont appris progressivement à chaque ceinture de couleur.

      CONSEILS SUR LE KATA DES 5 PRINCIPES 
      
      Les paroles ou le manuel ne peuvent exprimer LA VÉRITABLE ESSENCE DU KATA.
      
      Cette discipline est essentiellement dans la PRATIQUE CORPORELLE SILENCIEUSE.
      
      Le KATA est l'art de se concentrer et d'être PRÉSENT A L' ACTION DU "MOMENT".
      
      la leçon du KATA a été bénéfique pour vous si après son exécution vous vous sentez pleinement DÉTENDU.
      
      PRATIQUER LE KATA, C'EST DÉCOUVRIR LA MAITRISE DE SOI-MÊME 
      
      SOYEZ SILENCIEUX dans la pratique des 5 principes et laissez votre "MOI" au repos.
      
      L'enseignement qui vous est donné ne consiste pas en un long discours, car celui qui enseigne doit transmettre son savoir, son expérience.
      
      Ayez une posture perfectible, unie à la force qui résulte de la méditation du conscient avec le subconscient.
      
      Concentrez votre énergie dans le HARA et déplacez- vous sur le TATAMI "avec le ventre" et non avec vos jambes. Dans l'application des techniques, ne recherchez pas ou n'employez pas la force, mais laisser l'énergie de "KI" communiquer avec celle de votre partenaire.
      
      Dans chaque technique, oubliez votre "EGO" et de deux énergies, il n'y aura qu'une seule force.

    • kata projection (nage waza) :

      Irimi nage, Kote gaeshi, Shiho nage, Ushi kaiten nage, Tenshi nage.
      Tous les mouvements sont travaillés à droite et à gauche en omote et ura.
      Soit un total de 20 mouvements qui sont appris progressivement à chaque ceinture de couleur.

Travail des armes

il s’effectue sous des formes codifiées (kata ou quyens) et sous des formes techniques.

  • katas avec armes :
    1 kata Jyo (bâton);
    6 kata sabre issus des enseignements de l’école de Mochizuki;
  • techniques sur armes :
    bokken (sabre en bois);
    tanto (couteau en bois);
  • quyens :
    La fédération d’Aiki Vu Dao est reconnue par les arts martiaux traditionnels vietnamiens (Vo Thuat Co Truyen Vietnam). A ce titre nous pratiquons les Quyens, et préférentiellement les Quyens utilisant un baton (Côn ou Roi).

aikivudaoP1090698

SUWARI WAZA

En aiki vu dao, le travail à genoux (suwari waza) fait partie également de l’enseignement. En raison de son impact sur les articulations, les enseignants adaptent cette approche en fonction des pratiquants et de leurs capacités physiques. Bien que basé sur des techniques traditionnelles des samouraïs, le travail à genoux est loin d’être dépassé.  L’analyse des techniques de combats actuelles montre qu’il est tout à fait possible de se retrouver à terre lors d’une agression et de faire face à des adversaires debout.
Savoir se déplacer à genoux est donc une question évidente de survie dans ces conditions.
De plus, les ignorer serait passer à côté de toute la richesse des techniques d’aïkido.IMG_0704

ATTAQUES

En Aikivudao sont également pratiquées les techniques de pied et poing. Dans ce but on enseigne d’abord les techniques de frappes, puis les techniques d’aïkido sur attaques pieds et poings, et on réalise régulièrement des petits combats souples comme en karaté ou vietvudao.

ÉCHAUFFEMENT

Une grande part est accordée à l’échauffement.
Ici,  nous considérons que l’entrainement de l’Aïkido en général et de l’aïkivudao en particulier, est difficile.
Entre les chutes et les contraintes articulaires, il soumet le corps à dure épreuve. Il convient donc de s’y préparer au mieux.
Nos exercices de gymnastique et d’échauffement sont rigoureux, parfois difficiles mais toujours adaptés aux pratiquants. Ils se rapprochent d’un échauffement de judo, jujitsu, karaté ou vietvudao.
Outre un échauffement articulaire sont travaillés la musculation, les assouplissements, des combats au sol et du pied poing.
Selon l’enseignant, un cours se termine généralement par un retour au calme, quelques assouplissements ou un travail dit de Kokyu-Ho.
P1020100 bisP1020098

L’aiki vu dao garde avant tout à l’esprit le souhait de l’efficacité dans les techniques et de s’adapter à son époque. Bien que la tradition soit respectée, il ne s’agit pas de tromper le pratiquant avec des techniques irréalistes.

Laisser un commentaire